Cartes, géographie, géomatique et temporalité

La séance aura lieu le 6 mai  2014 à 14h30

salle C2102 du centre PMF (90 Rue de Tolbiac, Paris 13ème)

Introduction

Hélène Noizet  (Lamop, Université Paris 1 )

Etat de l’art

Christian Grataloup (Université Paris VII-Denis-Diderot) – BD ou dessin animé ? La synchronie de la carte peut-elle figurer la diachronie ?

Position du problème

Une carte prétend offrir un ensemble d’informations simultanées saisissables d’un seul regard. Comme toute figure raisonnée (schémas, graphiques, diagrammes…), elle s’oppose ainsi à l’aspect discursif du texte, organisé selon l’ordre de la succession.
Cet arrêt sur image, inverse du récit, semble contradictoire à l’expression de la temporalité. Mais ce n’est pertinent que pour un temps considéré comme un flux continu.
La résolution de la contradiction, dans le représentation simultanée de l’espace et du temps, est donc tout autant dans la pensée de l’historicité que dans l’écriture cartographique.
L’atlas historique peut devenir un terrain épistémologique fertile.

Etude de cas

Patricia Bordin  (IGN) – Approche géomatique de la modélisation du temps

Données en pâture

Hélène Noizet – Quelle étude temporelle de Paris dans Alpage ?

 

 

Les séries temporelles

La séance aura lieu le 11 avril 2014 à 10h

salle Perroy en Sorbonne  (entrée 17 rue Victor Cousin )

Introduction

Julien Alerini (PIREH , Université Paris 1)

Etat de l’art

Jean-Marc Bardet, SAMM, Chroniques : tendance, saisonnalité et détection de ruptures

Etude de cas

Anne Conchon, IDHES, La mesure de la corvée : formes et structures temporelles