4eme journée : Modélisation et protocoles de recherche en SHS

(30 septembre 2011, à PMF)

La connaissance des processus scientifiques est au coeur de la problématique des épistémologues et scientifiques qui, pour les étudier s’intéressent à leur modélisation selon l’approche systémique. La modélisation des processus est depuis quelques années un thème de recherche très actif en science des organisation et en informatique. Comme le montrera Jolita Ralyté, chercheuse à l’Université de Genève, les fondements théoriques de la modélisation conceptuelle apportent des moyens nouveaux utiles à l’étude des processus. La modélisation conceptuelle des processus est alors une tâche hautement cognitive qui fait appel à des mécanismes d’abstraction et de formalisation, donc particulièrement ardue. Dans sa présentation, Yannick Prié, Maître de conférences à Université Claude Bernard, présentera comment l’analyse statistique peut être utilisée pour introduire dans la modélisation conceptuelle des processus une exploitation systémique des traces. Le débat portera sur les perspectives offertes par la combinaison des approches conceptuelle et statistique, pour la modélisation de processus scientifiques, et plus généralement, dans les sciences.

 Travaux autour des traces modélisées à Silex

Yannick Prié – Maître de conférences – Université Claude Bernard Lyon I, LIRIS UMR 5205 CNRS (http://liris.cnrs.fr/~yprie)

L’approche des systèmes à base de traces modélisées développée dans l’équipe Silex. Une trace modélisée est un ensemble d’obsels (observed elements) temporellement situées et conforme à un modèle de trace. Une trace modélisée est gérée par un système de gestion de bases de traces, dans la fonctionnalité principale est la transformation de trace. Les traces peuvent être utilisées pour dans des applications réflexives ou orientées analyse. Nous présentons les grandes lignes de l’approche, ainsi que diverses applications.

Modélisation des processus : perspectives et techniques

Jolita Ralyté -Maître de Recherche et d’Enseignement – Université de Genève, Institute of Services Science (http://cui.unige.ch/~ralyte/)

Le terme processus vient du latin et signifie d’aller ver l’avant, avancer. Utilisé dans plusieurs domaines différents, il représente un certain mouvement et/ou fonctionnement du domaine concerné. Dans le monde de gestion d’entreprise et des systèmes d’information ce terme est utilisé pour représenter les aspects dynamiques de ceux-ci, tels que : le comportement de l’entreprise vis-à-vis de son environnement, ses pratiques et ses activités métier, les services offerts par ses systèmes d’information et leur usage ainsi que la conduite de projets de développement des systèmes d’information. Ainsi, les processus dans ce domaine se déclinent en plusieurs perspectives, plusieurs niveaux d’abstraction et plusieurs niveaux de détail. Dans ce séminaire nous allons présenter les différentes perspectives de modélisation des processus d’entreprise et des systèmes d’information ainsi que les outils et les techniques de modélisation appropriés.

3eme journée : Réseaux

La troisième journée s’est déroulée le 23 juin à Marseille dans le cadre du Mashs.

Eric Guichard (ERST)  Les réseaux sociaux: un regard critique

Je commence par rappeler brièvement l’histoire de la notion de réseau social, de ses origines à son succès récent.

Ensuite je propose une typologie des usages de la notion de communauté et montre que cette dernière est un composite entre des définitions (ou des regards) scientifiques variés et un opportunisme marchand qui peut déteindre sur la pratique scientifique.

Enfin, je précise le point précédent à l’aide de quelques exemples de résultats publicisés ou occultés au sujet des pratiques collectives en ligne, dans le monde professionnel comme universitaire; la notion de réseau social  apparaît alors souvent  comme le vecteur d’une narration sociale idéologisée qui réduit l’empan épistémologique que lui supposent les chercheurs qui la sollicitent.

 

Continuer la lecture de 3eme journée : Réseaux